Tai-jitsu et sambo fédérés

Tai-jitsu et sambo fédérés

6 122

On ne compte plus les fédérations en arts martiaux au Maroc alors que sous tous les cieux les différentes disciplines cohabitent au sein d’une même instance avec une autonomie d’organisation et de gestion pour chaque sport.

Les conflits entre dirigeants rendent cette entente et cette fraternité impossibles pour contraindre chacun à chercher sa “voie” dans sa propre fédération comme viennent de le faire deux disciplines, le taï-jitsu et le sambo jusqu’alors rattachés avec la lutte. 

Cette dernière discipline se trouvant dans la tourmente depuis près de deux ans et vivant aujourd’hui sous le régime d’un comité provisoire (en attendant un dénouement par la voie judiciaire), il était donc prévisible et naturel de voir le tai-jitsu et le sambo prendre leur destin en main.

C’est ce que résume d’ailleurs le président de la nouvelle fédération, Mohamed Dalil Skalli, grand maître des arts martiaux : “nous sommes lassés par ces éternels conflits personnels qui finissent par déteindre sur le climat général et portent un grave préjudice au sport. Notre jeunesse est saine, alors œuvrons pour lui offrir le meilleur cadre d’épanouissement.

Le tai-jitsu ne connaît, Dieu merci, pas de problèmes et nos clubs sont tous contents du climat qui prévaut lors des compétitions. Nous avons donc voulu sortir de ces guêpiers des turpitudes et de l’instabilité permanente”. Il faut dire que l’autorité de tutelle a donné sa bénédiction pour la tenue de l’assemblée constitutive de la Fédération royale marocaine de tai-jitsu et sambo conformément aux dispositions de l’article 4 de la loi 6-87 relative à l’éducation physique et aux sports. 

43 clubs (32 de tai-jutsi et 11 de sambo) se sont donc retrouvés pour adopter les nouveaux statuts de la jeune fédération et c’est à l’unanimité que Mohamed Dalil Skalli fut porté à la présidence. 

Pionnier de ces deux disciplines, Dalil Skalli est en effet délégué de la Fédération internationale de tai-jitsu pour l’Afrique et le Moyen-Orient, ex-directeur technique pour l’Afrique de sambo, maître international de sambo, arbitre international, ceinture noire (8e dan) de tai-jitsu, ceinture noire (7e dan) de jiu-jitsu, ceinture noire (6e dan) de judo et ceinture noire (4e dan) de karaté. 

Pratiquant depuis un demi-siècle dans le domaine des arts martiaux, Dalil Skalli jouit de l’estime et de la considération des pratiquants. On retrouve dans le nouveau bureau fédéral des figures légendaires de ces disciplines comme Mohamed Aberouz, Mohamed Salmi, Ahmed Jamali, Abdallah Ammari, Jamal Chakroun, Nabil Najih, Samir El Guir et Moulay Hamida Latif Idrissi. 

Souhaitons longue vie et bonne route à cette nouvelle fédération

L'article source sur : www.lagazettedumaroc.com

Autres articles : "Presse"

Commentaires :

Haut de la page